ILS VOIENT DES VACHES PARTOUT... LE RETOUR !

Tout l’été, du samedi 9 juillet au dimanche 28 août, une nouvelle exposition exceptionnelle verra donc le jour au Grand-Bornand, faite de sculptures, peintures, photographies, installations, performances, musiques, récup’art, écriture, bref… d’oeuvres d’art sous toutes ses formes.

MOBILISATION GÉNÉRALE

Vous êtes artiste, plasticien, sculpteur, performeur, grapheur, photographe, écrivain, illustrateur, poète… ?

Les oeuvres ainsi créées seront exposées en intérieur, commerces, lieux publics… comme en extérieur. Elles pourront être vendues, sans commission. Mais, elles devront rester en place pendant toute la durée de l’exposition.

Vous êtes habitants, associations, écoles, centre de loisirs ou artisans du Grand-Bornand ou d’ailleurs et vous souhaitez relever le défi en réalisant des oeuvres ou des installations, épouvantail-vache dans le jardin, vaches au balcon, etc ?

Vous êtes une entreprise ou une institution, vous souhaitez financer ou faire réaliser une oeuvre ?

…si vous vous reconnaissez dans cet appel, contactez-nous et envoyez vos idées, propositions, projets, dossiers ou autres supports de présentation de votre oeuvre. Un comité artistique se réunira pour sélectionner les oeuvres.

NE SOYEZ PAS «VACHES», «RUMINEZ» L’IDÉE ET «MEUGLEZ LA» PAR MONTS ET PAR VEAUX !

Envoyez vos propositions d’oeuvres à …

Théâtre de la Toupine

+33 4 50 71 65 97

julie@theatre-toupine.org

Le Grand-Bornand Tourisme

+33 4 50 02 79 15

infos@aubonheurdesmomes.com

LE GRAND-BORNAND, 1ERE COMMUNE AGRICOLE DE HAUTE-SAVOIE…

Crème des fromages au goût onctueux de noisette, le reblochon est sur toutes les tables au Grand-Bornand. Normal, quand on sait que près de 2000 vaches pour à peine plus d’habitants contribuent, à longueur d’année, à faire de la station la première zone de production du fameux fromage rond. Première commune agricole de Haute- Savoie, Le Grand-Bornand est le berceau du reblochon fermier. 

Depuis qu’il y a fait son apparition au XIIIe siècle, le reblochon fait fondre gourmets et amateurs de bonne chère… et pour cause : le reblochon fermier et sa pastille de caséine verte – qui se distingue du reblochon laitier fabriqué en coopératives qui, lui, arbore une pastille rouge – se démène pour conserver, tout en les adaptant aux contraintes modernes, les savoir-faire traditionnels garantissant son goût inimitable : une fabrication deux fois par jour sur le lieu même de la traite et avec le lait d’un seul troupeau, cheptel composé majoritairement de vaches de race Abondance, doublée d’une alimentation des bêtes à base d’herbe l’été et de foin en hiver, uniquement. Ils sont 42 producteurs, la plupart quarantenaires, à perpétuer la tradition familiale en produisant quelques 1300 tonnes de reblochon fermier au Grand- Bornand, soit près de la moitié de la production annuelle recensée sur la zone AOP. 

C’est dire l’importance que revêt l’agropastoralisme pour la station, par ailleurs dernier village des Aravis à organiser son marché au reblochon, en marge du marché traditionnel du mercredi matin. Producteurs, affineurs et autres acteurs de la filière s’y retrouvent dans une ambiance toute maquignonne ; une institution datant de 1795 !

…A SA VEDETTE : NEIGE, VACHE ÉGÉRIE DU SALON INTERNATIONAL DE L’AGRICULTURE 2022 !

Neige, jeune vache de race Abondance issue du troupeau de 47 vaches de l’exploitation familiale d’Arnaud, Pauline et Philippe Missilier, du Grand- Bornand, sera la vache égérie du prochain SIA à Paris (26 février – 6 mars 2022). Son image placardée dans les couloirs de métro, dans tous les magazines, dans tous les journaux télévisés… Présente à l’entrée du Salon, Neige en accueillera les 500 000 visiteurs. Durant une semaine, elle incarnera l’image et les valeurs de l’agriculture des Savoie. Une forme de consécration pour l’animal « star » du Grand-Bornand, par ailleurs emblème du festival Au Bonheur des Mômes depuis 30 ans, et qui avait donné lieu à un événement au retentissement international à l’occasion du passage à l’an 2000 : « Ils voient des vaches partout, 2000 vaches pour l’an 2000 ». 

Un appel avait alors été lancé par le festival Au Bonheur des Mômes aux artistes, professionnels, collectionneurs, écoliers et autres passionnés dans le cadre d’une démarche artistique visant à créer 2000 vaches de tous… poils : sculptures, fresques, installations et autres performances pérennes ou éphémères… De ce temps fort de l’histoire du festival et du Grand-Bornand, reste aujourd’hui le fameux Parcours de l’Art Vache.

PARCOURS DE L’ART VACHE… OU LE «VACH’ARTE» SOUS TOUTES LES FORMES !

Unique au monde, évolutif, arty et décalé au possible, le Parcours de l’Art Vache permet aux promeneurs d’apprécier les 50 oeuvres – peintures et sculptures – héritées de l’opération installées depuis, en permanence, un peu partout dans le village. Entretenues et régulièrement renouvelées par des artistes professionnels et amateurs du monde entier, cette véritable galerie d’art en plein air offre une vision nouvelle et décalée du ruminant « star » du Grand-Bornand.